Exposition “Obsessions!” de Malachi Farrell

Nouvelle étape de collaboration avec l’association Artivism Contemporary Art et le Labo 148, l’exposition “Obsessions!” met en avant le travail de Malachi Farrell en explorant la thématique de l’amour / haine. Une meta-exposition évènement qui invite le visiteur à se laisser troubler, surprendre, émouvoir. L’artiste brouille à dessein les pistes entre espace privé et espace public, entre impulsions et limites, entre point de vue et obsessions. Il détourne le spectateur des représentations conventionnelles de l’art, des lieux, de celles aussi de la violence par des installations technologiques singulières, dans lesquelles l’histoire de l’humanité est présentée sous le prisme de la métaphore et du paradoxe

 

Malachi Farrell

Né à Dublin en 1970, Malachi Farrell est un artiste cinétique qui vit et travaille en région parisienne.

Il découvre l’art électronique entre 1994 et 1995. Depuis, ses installations cybernétiques, sont devenues le vecteur d’un message engagé contre la violence physique et psychologique.

L’artiste assemble des éléments de haute technologie pour mieux questionner cette violence dans sa finalité, dans son utilisation à des fins de mise en scène. S’il défend la liberté d’expression, il nous pose la question de l’absence de limites et des dérives de la médiatisation.

 

PORTRAIT DE MALACHI FARRELL

by Anthony Martin

 

Le Labo 148

Projet média participatif, le Labo 148 est une agence de production de contenus originaux, un laboratoire d’expérimentation à la lisière entre pratiques artistiques et journalistiques porté par la Condition Publique. En écho à l’exposition “OBSESSIONS!”, les jeunes produisent une série de documentaires diffusés sur France 3 et dans l’exposition.

 

Artivism Contemporary Art

Initiée en 2015 par Stéphane Chatry, en collaboration avec différents acteurs (historiens, critiques d’art, photographes, réalisateurs, techniciens, mécènes, etc.), Artivism CA est une plateforme  de promotion d’artistes plasticiens ayant en commun une oeuvre engagée, questionnant les sujets sociétaux, géopolitiques ou écologiques.

 

Expositions, vidéos, cours d’initiation, édition de la revue Artiviste : qu’ils soient peintres, dessinateurs, sculpteurs, photographes, vidéastes… ils ont en commun leur œuvre engagée, voire « politique », abordant et questionnant des sujets sociétaux, géopolitiques ou écologiques. Ces artistes s’inscrivent dans le courant de l’Artivisme, néologisme apparu dans les années 1990, né de la fusion des mots « art » et « activisme ».

 

Le but de la création artistique devrait être toujours de faire avancer les mentalités, de faire bouger les lignes et d’éveiller les consciences“. Nicogermain, artiste, Revue Artiviste #1.

 

Avec le soutien du CGET (Commissariat général à l’égalité des territoires) et de ENGIE

 

 

 

 

▷▷▷ INFOS PRATIQUES ◀︎◀︎◀︎

 

Du 18 septembre au 3 novembre

Vernissage le 20 septembre

Gratuit – Ouvert à tous – En continu

Comment venir ? Cliquez ici 

Retrouvez le programme de la saison ici

 

▷▷▷ DÉCOUVREZ LE BEAU REPAIRE ◀︎◀︎◀︎

 

Salle de concert, bar, petite restauration, expositions,

espace détente et jeux XXL… 

Du mercredi au samedi de 13:00  19:00

 

 

▷▷▷ RESTEZ CONNECTÉ ◀︎◀︎◀︎

 

✔︎ Facebook

✔︎ Instagram

✔︎ Twitter