CARTE BLANCHE À JAN MARTENS / Festival Le Grand Bain

BILLETTERIE

Danse contemporaine
Festival Le Grand Bain en coréalisation avec Le Gymnase/CDC
Tarifs : 15/8/5€ – Pass carte blanche : 24€ (pour les 4 spectacles)

 

18:00 > Tide ÷ Bára Sigfúsdóttir & Eivind Lønning (30’)
18:30 > Prins of Ne†works ÷ Rodrigo Sobarzo de Larraechea (45’)
20:30 > The dog days are over ÷ Jan Martens (70’)
22:15 > Prins of Ne†works ÷ Rodrigo Sobarzo de Larraechea (45’)

 

 

Tide
BÁRA SIGFÚSDÓTTIR (Islande) & Eivind Lønning (Norvège)

 

Deux performers, deux corps qui gravitent l’un vers l’autre. Une relation vibrante entre le son et le silence, le mouvement et l’immobilité, qui se tisse librement et laisse sa trace.

TIDE est un échange continu entre la danseuse et chorégraphe islandaise Bára Sigfúsdóttir et le compositeur et trompettiste norvégien Eivind Lønning. Après des années passées à développer des méthodes personnelles pour intégrer l’improvisation à des cadres structurés, Bára Sigfúsdóttir et Eivind Lønning combinent leurs recherches pour proposerTIDE, une pièce où la musique et la danse se confondent en une seule expérience.

TIDE n’est pas seulement perçue par les yeux et les oreilles, mais aussi par la peau et l’être tout entier.

 

 

Prins of Networks
RODRIGO SOBARZO DE LARRAECHEA (Chili/Pays-Bas)

 

Prins of Ne†works prend pour point de départ les notions classiques d’écosystèmes physiques et l’absence de repère qu’engendre la nouvelle arène numérique dans laquelle nous vivons. Par nécessité, nous tissons des toiles, construisons des sites Internet, formons un immense réseau habité et occupé par des avatars virtuels et des identités numériques. Un nouveau Royaume. Prins of Ne†works se matérialise comme une capsule expérimentale où l’on se réunit pour réfléchir visuellement aux différents états de matière et à leurs cycles naturels. Pendant cette expérience particulière, Rodrigo Sobarzo de Larraechea se concentre sur la culture de mouches. De la décomposition naît un nouvel insecte/une nouvelle technologie, qui meurt ensuite à son tour. Prins of Ne†works est un manifeste visuel qui explore une nouvelle écologie, à la fois analogue et numérique.

 

 

The dog days are over
JAN MARTENS (Belgique/Pays-Bas)

 

« Demande à quelqu’un de sauter, et tu verras son vrai visage » a dit le photographe américain Philippe Halsman.

Quel est le vrai visage de la danse par ces temps incertains ? Que voulons-nous montrer ? Que voulons-nous voir ? THE DOG DAYS ARE OVER, c’est huit danseurs se livrant à un geste unique : le saut. Un mouvement répétitif et épuisant mettant en évidence que le danseur n’est qu’un performeur exécutif, au service… en fait au service de quoi ?

Après plusieurs duos engageants et dérangeants sur la beauté du corps dans son imperfection, Jan Martens crée une pièce critique traitant la frontière ténue entre l’art et le divertissement. Qui sommes-nous, nous les spectateurs, qui venons voir souffrir des danseurs comme si nous assistions à une corrida ? Que souhaitons-nous atteindre en tant que public ? Ici le chorégraphe interroge les différents niveaux de la représentation, questionnant tout autant l’action du danseur que la position du spectateur.

 

 

#legrandbain #janmartens

 

+ INFOS :

www.gymnase-cdc.com

14 Place du Général Faidherbe
59100 Roubaix
Arrêt tram/métro : EUROTÉLÉPORT
Bus : ligne 33 direction de l’Eglise (Leers) / arrêt Condition Publique

BILLETTERIE